Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 16:34

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté dans une armoire Ikéa

de extraordinaire-voyage-fakir-etait-reste-coince-armoire-ikea.jpgRomain Puértolas

Un conte réjouissant qui donne envie de voir la vie du bon côté. 

Voyage initiatique d’un Indien qui vit sur les apparences et le mensonge.  A travers sa découverte d’une Europe multiple, aussi variée que des chocolats dans une boîte, il se découvre lui-même et en ressort grandi. Le livre est très drôle, jouant sur le nom imprononçable de son héros, comme des points de vue très personnels des protagonistes. On pense aux  Lettres persanes de Montesquieu ce fakir qui nous fait redécouvrir notre monde à travers son regard neuf, mais aussi à Almodovar des années Femmes au bord de la crise de nerfs avec son taxi ultra-kitch, à La ronde  de Max Ophuls avec le monde aussi petit qu’un mouchoir de soie indienne et les personnages qui se croisent et se recroisent de manière improbable, et même à la publicité pour Canal+ et son scénariste enfermé dans un placard à la suite d’un enchaînement de circonstances incongrues. Sans oublier une mise en abîme de l’auteur écrivant le livre que l’on est en train de livre ! 

Une petite baisse de rythme en deuxième partie mais le livre se laisse quand même lire d’une traite en deux heures à peine.

Partager cet article
Repost0

commentaires